Activite sensorielle avec les plantes: le loto des odeurs

La jardin stimule nos cinq sens. Cette activité est pensée spécialement pour l'utilisation du toucher et de l'odorat, qui sont souvent négligés lorsque nous utilisons la vue. Cependant, en apprenant à utiliser ces sens, on peut réellement avoir une meilleure connaissance des plantes et du jardin.

Cette pratique peut aussi aider à la découvrerte du jardin pour les personnes qui n'ont pas une très bonne vue : malvoyants et non-voyants. 

Objectifs

Objectifs de la bonne pratique:

  • Donner une meilleure connaissance des plantes, en particulier des plantes aromatiques
  • Faire prendre conscience de l’usage des sens pour la compréhension de son environnement

Objectifs pour l’animateur de l’activité:

  • Contribuer à l’apprentissage des participants
  • Rendre les participants plus confiants dans leur manière de sentir et découvrir le jardin

Objectifs du programme “Grundtvig” d’éducation tout au long de la vie, liés à l’activité:

  • Aide aux personnes vulnérables : car la pratique contribue à l’éducation à l’environnement des personnes ayant des besoins spécifiques, plus particulièrement les personnes aveugles et malvoyantes

Objectifs éducatifs :

  • Comment reconnaître une plante, vocabulaire botanique, usage et culture de plantes aromatiques et culinaire

Matériaux

Suggestions pour l’activité:

  • Plantes aromatiques
  • Pots pour sentir les plantes (par exemple : pots en plastique opaques avec des trous dans le couvercle, pots refermés par de la gaze et un élastique, petits sachets de jutte…)
  • Etiquettes avec les noms des plantes (en braille si les participants peuvent le lire, ou écrites en grandes lettres pour les malvoyants, ou en différentes langues si c’est intéressant)
  • Documents sur les usages et la culture des plantes choisies

la mise en oeuvre

Etape par étape :

Choisissez des plantes aromatiques avec des odeurs bien distinctes pour une première expérience. Par exemple : persil, oignon ou échalotte, thym ou romarin, citronelle, menthe, fenouil ou anis, basilic…

6 à 8 échantillons sont suffisants pour un début. Vous pouvez aussi démarrer avec 3-4 plantes seulement.

Préparez le nombre correspondant de pots opaques et avec des trous pour sentir. Par exemple, vous pouvez utiliser des petits pots à vitamines, pellicules, des pots de yaourts. Soit vous perforez le couvercle, soit vous utilisez de la gaze retenue par un élastique. Vous pouvez également utiliser de petits sacs en jute à la place de pots.

Préparez un échantillon de chaque plante pour la manipulation, le toucher. Cela peut être un plant dans un pot, ou une branche qui soit assez grande pour être manipulée par plusieurs personnes (prenez plus qu’une branche).

Préparez les étiquettes avec les noms de plantes. Attention au texte utilisé : les lettres doivent être lisibles en fonction du degré d’autonomie de lecture des participants (pensez au contraste, à la taille et à l’espace entre les lettres, ou à utiliser le braille)

Mettez un échantillon de plante dans chaque pot. Frottez la plante pour libérer l’odeur. Ajoutez de petits cailloux au fond du pot, cela permettra de libérer plus d’odeur en secouant le pot.

Pour commencer le jeu :

D’abord, encouragez les participants à découvrir et identifier les plantes une par une, en cherchant ensemble à décrire la plante précisément. Insistez sur une description tactile et olfactive. Cette étape est très importante et la recherche d’un vocabulaire approprié aide à mémoriser les plantes.

Quelqu’un peut décrire la taille et la forme des tiges et feuilles en utilisant des mots comme : poilu, dur, fin, bossu, pointu, rond, doux…

Décrire une odeur est extrêmement difficile, cependant on peut utiliser des expressions comme : agréable, désagréable, doux, naturel, qui donne envie de manger… Utilisez également le lien entre les odeurs et les lieux, la mémoire, les recettes. Replacer les plantes dans un contexte lié à la mémoire aide les personnes à prendre confiance sur leur connaissance des plantes.

Le jeu avance alors par l’association des odeurs dans les pots avec les échantillons et noms de plantes. Si c’est une première expérience, procédez pas à pas car ce n’est pas aussi facile qu’on l’imagine.

Par exemple :

Après la première phase de découverte des plantes, essayez de faire correspondre le pot avec l’échantillon et ensuite associez le pot avec une plante parmi 2 ou 3 choix.

Ensuite, rendez le jeu plus complexe en introduisant plus de pots et d’échantillons.

Pour des personnes plus expérimentées, choisissez des odeurs plus proches. Par exemple plusieurs types de menthe ou de basilic, différentes plantes de la même famille ou qui sentent comme le citron ou l’anis, la différence entre le thym et le romarin etc. 

Évaluation

Evaluez l’activité en utilisant les résultats du jeu : le succès moyen de reconnaissance des plantes mais plus important encore, la participation de chacun à l’activité, les progrès réalisés car le point de départ sera différent pour chaque participant. 

Conseils

Pour aller plus loin, terminez le jeu en donnant de l’information sur les usages traditionnels des plantes, de leur culture, des recettes de cuisine avec chaque plante. Vous pouvez même approfondir en réalisant un thé ou en partageant un repas à partir des plantes vues.

Vous pouvez également essayer de reconnaître la plante dans le jardin, à l’aveugle.

Vous pouvez aussi aborder les graines : sélectionner des graines de différentes formes, tailles et couleurs : mettre la main dans un pot plein de graines est une sensation intéressante pour le sens du toucher. Vous pouvez également travailler sur la sensation produite par la marche pieds nus sur différents matériaux du jardin : herbe, terre, sable, mousse, paille, feuilles mouillées…