Un jardin comestible

Cette activité peut être source d'inspiration pour les adultes ou les enfants éloignés de l'apprentissage ou qui n'ont qu'une expérience réduite du jardinage. 

Par cette activité de création d'un jardin nourricier et esthétiquement agréable, les participants développent de nouvelles compétences, découvrent la production de nourriture et le développement durable mais aussi la dynamique de groupe (amélioration des compétences sociales).

Objectifs

  • Coopération, compétences sociales, responsabilisation, autonomie personnelle
  • tâche et apprentissage ludique
  • biodiversité, développement durable
  • reconnaissance du jardinage et de l'agriculture biologique comme modèle de développement économique 

Les participants développent leurs capacités d'observation et découvrent le travail d'équipe, la distribution des tâches et l'importance de la planification. Ils découvrent les plantes par l'expérimentation: cycle de vie, éléments, nutrition, reproduction... et les compétences de base en jardinage. 

Matériaux

  • un terrain
  • du fumier pour améliorer le rendement et la qualité du sol (optionnel)
  • outillage jardin
  • graines de fleurs et légumes de votre choix
  • source d'eau
  • plantes de votre choix

la mise en oeuvre

Définissez une parcelle à consacrer au jardin comestible. Prenez en considération la qualité du sol de l’emplacement. Dessinez la forme du jardin à créer. Ajoutez du fumier si nécessaire pour améliorer la qualité du sol. Enlevez les pierres et mauvaises herbes de la zone afin d’en améliorer la texture et de préparer la terre pour les plantes. Réalisez les contours en vous inspirant des principes d’agriculture synergique ou de permaculture.

Décidez quels fruits et légumes vous souhaitez planter, en tenant bien compte des durées de croissance et de la récolte. Pour que les participants restent intéressés, choisissez des plantes à croissance rapide, parallèlement à des plantes à croissance plus lente. Ajoutez des plantes florales pour embellir le jardin (avec des floraisons réparties sur les saisons). Cherchez quelles sont les plantes qui poussent bien ensemble. Pensez également aux plantes qui éloignent les nuisibles (escargots, limaces…).

En fonction de la saisons, sélectionnez les plantes ; par exemple, en hiver, des salades de couleurs et types de feuilles différentes, des haricots et petits pois ; en réfléchissant à créer un espace agréable à regarder, quelle que soit la saison.

Enfin, prenez en considération le temps disponible pour travailler au jardin. En fonction du nombre de participants, organisez une rotation afin d’assurer la constance pour l’entretien.

 

 

Évaluation

L'enthousiasme des participants réflète le succès de l'activité. 

Veillez à ce que l'activité:

  • vise la cohésion du groupe et la répartition des tâches
  • montre l'utilité du jardin comme source nourricière
  • sensibilise au respect de la terre et de l'environnement

Conseils

  • Si vous n'avez pas de terre disponible, optez pour des bacs surélevés (par exemple le jardin en lasagnes, la fiche est disponible sur le portail EU'GO). 
  • Vous pouvez ouvrir le jardin au public et monter un évènement autour de la cuisine de produits du jardin
  • Vous pouvez partager la récolte avec la communauté locale, pour aider les familles dans le besoin.